Saint-Pierre-Roche

logo du site
  • Saint-Pierre-Roche

Accueil du site > Tourisme > Le relief naturel de Saint-Pierre-Roche

Le relief naturel de Saint-Pierre-Roche

Hypothèse sur la formation du relief naturel

 

A) PUY MIREMONT

Au tertiaire (- 66 millions d’années)
Le puy de Banson était un volcan (le cratère est encore visible). Les laves seraient venues jusqu’au puy Miremont (on trouve des bombes volcaniques à la pépinière).
Les laves du Puy de Banson ont été exploitées jusqu’en 1916 (carrières de Monges)

Au quaternaire (- 3 millions d’années)
C’est l’époque de formation des glaciers. Un glacier partant de la Banne d’Ordanche (roches Tuilière et Sanadoire - vallée de Rochefort) aurait roulé ces laves d’où la formation de galets ; galets que l’on trouve à mi pente du puy Miremont.

B) LA VALLETTE
Au tertiaire
Une coulée venant du Puy de Sancy aurait envahi une vallée. Les restes de cette coulée formeraient le plateau de Massages, de Saint-Pierre-Roche et de la Valette.
La couche de ponce du Boucheix-Massagettes-Rochefort indique bien cette direction.

Cette couche profonde et grossière à Rochefort (10m d’épaisseur) est beaucoup plus fine au Boucheix où elle affleure.
La lave aurait été jusqu’à Chambois où on l’exploite.
Cette coulée aurait formé la vallée Léry-Polagnat et un lac se serait formé. On trouve à certains endroits de la plaine du Léry des poissons fossiles.

Au quaternaire
Au début de l’aire quaternaire, période chaude de climat continental, des masses d’eau se déversant auraient fait une trouée séparant ainsi la Valette du plateau de Saint-Pierre-Roche.
La formation des glaciers (due au refroidissement du climat) aurait achevé cette séparation. Les glaciers auraient transporté des terrains d’où les alluvions anciennes que l’on trouve.

C) Ainsi s’expliqueraient

1. Le dépôt d’alluvions dans la vallée du Sioulot.

2. Les différences de sol entre le Puy Miremont et la Valette, hauteurs pourtant proches.

3. La similitude des sols entre la Valette et le plateau de Saint-Pierre-Roche.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP